Grotte de Rouffignac

Dater les origines de l’art

Un film de Marc Azéma

Passe simple

A ce jour, les plus anciens vestiges relevant d’une pensée symbolique se trouvent en Afrique du Sud où ont été découverts des objets jusqu’alors inconnus comme des coquilles d’œuf d’autruche et des morceaux d’ocre portant des stries régulières gravées en forme de chevrons, ou encore des objets de parure constitués d’escargots percés. Ils sont issus de niveaux archéologiques attribués au Middle Stone Age (période équivalent au Paléolithique moyen européen) et plus particulièrement aux ensembles « Howiesons Poort » et « Still Bay » dont l’âge fait débat.

Résoudre cette question de chronologie est donc un préalable à toute réflexion sur l’origine des plus anciens motifs artistiques. Pour cela, les chercheurs ont mis en place un programme de datation utilisant des moyens innovant. La collaboration entre les chercheurs de l’IRAMAT-CRP2A (Université Bordeaux Montaigne) et de l’IPREM-LCABIE (Université de Pau et des Pays de l’Adour) devrait ainsi conduire à proposer une chronologie cohérente des industries du Middle Stone Age en permettant la comparaison des données obtenues par les méthodes de la luminescence et de la série de l’uranium.

C’est cette aventure scientifique que retrace le film présenté à Rouffignac sous le porche d’entrée.

 

Film de 15 minutes réalisé par Marc Azéma et produit par la société Passé Simple, en projection continue aux horaires d'ouverture de la grotte.

 

logos film

Fil de navigation